L'oeil de l'éléphant

« On n’est pas tous perchés sur la même branche » - Macé

22:26, 14/08/2010, République Centrafricaine .. 0 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Mettre les choses dans des cases, ranger, inlassablement ranger, trier, cataloguer, inventorier pour que tout soit à sa place, à la place la plus cohérente, la plus pratique. Tout ça c’est mon boulot mais le problème c’est que c’est devenu aussi un peu ma vie et à force de séparer les choses on finit par les opposer. Je suis blanc-ils sont noirs, désintéressé-pleins d’arrières pensées, profiteur-abusés et tous un peu las. On n’est pas loin de la caricature !! Cela devient alors dangereux quand on est soit même le cliché que l’on a tant décrié. A force de vouloir mettre les gens dans des cases je me suis moi-même enfermé dans une. Le comble c’est qu’elle ne me plaisait pas, ma case.

 

Arriver dans un pays que l’on ne connaît pas, dans une culture différente, ça bouleverse. Tous les repères sont chamboulés et pour ne pas perdre pied on prend de la hauteur. Quand ça va dans ce sens c’est bon, mais quand on en devient hautain ça ne va plus. Difficile d’éviter cet écueil, j’espère d’ailleurs m’en sortir à temps. Pour comprendre mon nouvel entourage j’ai essayé de comparer avec ce que je connaissais déjà. Peine perdue, c’est trop éloigné, trop différents, alors au lieu d’apprendre je me suis méfié. Aujourd’hui j’essaye d’être plus patient, on ne va pas tous à la même vitesse et surtout pas forcément au même endroit, alors au lieu de forcer les autres à prendre le train en route pourquoi ne pas simplement ralentir ?

Ce voyage et ce travail me font pleinement découvrir toute la difficulté de comprendre l’autre sans le juger. L’autre est de toute façon un étranger pour soi, alors pourquoi faire des étrangers plus étrangers qu’ils ne le sont ? Petit à petit j’apprends, je me rends compte que l’on ne finit jamais d’apprendre d'ailleurs. À ce qu’il paraît c’est cela la sagesse, j’arrive alors à une conclusion, devenir sage c’est long, tellement long. Quel que soit mon avenir je sais que cette expérience est une des meilleures choses qui me soit arrivée, je suis plutôt lent à comprendre, il m’a fallu partir loin pour le saisir et même avec cette distance, il m’a fallu 11 mois pour saisir pourquoi j’étais parti et ce que j’étais venu chercher. Ce qui est magique, c’est qu’il me reste donc plus d’un an encore pour éventuellement trouver. Ça devrait être plus facile maintenant que je suis quoi chercher. Je sais aussi que même si je ne le trouve pas, je continuerai à le chercher à l’endroit où je serai, quel qu’il soit. Tout cela me plait, je crois qu’il s’agit d’une belle aventure et je pense que l’aventure se vit toujours au présent.


Ajouter un commentaire

{ Page précédente } { Page 50 sur 83 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles


Sites favoris


Amis




Flux RSS.