L'oeil de l'éléphant

Le séjour avec la voisine Tchadienne

11:23, 14/02/2010, Boali .. 0 commentaires .. Lien
Mots clefs :

            Pas le temps de se reposer en ces jours de vacances forcés. Bah oui, mon ami Cécile qui est venue me rendre visite du Tchad doit repartir avec des souvenirs, alors je me sens obligé de lui faire faire pleins de trucs. Ce fut très dur, je ne dévoilerai pas la totalité du programme car ma pudeur et ma modestie m’en empêchent. Mais son séjour a été pour moi une épreuve extrêmement dure, je n’en suis toujours pas remis.

 

 

            Voilà le temps venu de ma première visiteuse, pour la première fois un quelqu'un que je connaissais d’avant va découvrir mon nouveau quotidien. Comment cela va-t-il se passer ? Aurais-je changé ? Finalement je retrouve en face de moi une Cécile comparable à ce qu’elle était. Mais tous les deux nous avons changés, petit mémorandum : Cécile et moi étions en colocation quelques mois l’année dernière. Nous avons postulés tous les deux pour un contrat de Volontaire International et nous avons été pris tous les deux. Elle à N’Djamena et moi à Bangui. On s’était dit qu’on se retrouverait dans un pays tiers pour fêter le nouvel an. Les affres administratives m’ont empêchés de sortir de Centrafrique, qu’à cela ne tienne, Cécile lâche sont projet du Cameroun et prend un billet pour Bangui. Elle ne se doute pas combien je lui en suis reconnaissant, les errances de la Toumaï Air Tchad auraient pu rendre ce séjour encore plus formidable mais il faut savoir se contenter de ce que l’on a et merci à toi mademoiselle d’être venue !!

            Donc avec une touriste à mes côtés nous programmons de visiter les lieux décrits dans le petit futé. Après les chutes de Mbéko, Sylvain organise la visite des chutes de Boali. C’est un village situé à 130 kilomètres de Bangui, sa particularité est que ses cours d’eau alimentent quasiment entièrement l’électricité de la capitale grâce à l’énergie hydraulique. On a la possibilité de voir ces chutes de près. Alors je n’en dirai pas trop car après celles de Mbéko elles sont un peu décevantes car plus grandes mais plus encadrées. On les suit à l’aide d’un escalier en béton, le truc cool c’est qu’il est effondré par endroits et que ça faisait penser à la scène du Seigneur des Anneaux quand la communauté est poursuivie par le Balrog… Oui excusez-moi pour les références mais on fait ce qu’on peut. Ceux qui viendront prochainement vous me direz ce que vous en pensez…

 

L’eau tombe de plus haut, la roche est plus agressive, l’humidité provoque des arcs-en-ciel, etc… En fait je suis blasé… oh !! pas de la Centrafrique mais parce que mon meilleur souvenir est celui que j’ai eu quelques minutes auparavant. A peine on franchi les grilles du domaine de Boali qu’un chimpanzé s’approche de nous… Putain les gars un chimpanzé, un vrai. Comme ceux que j’ai vu maintes fois dans les zoo. Et bien là, il est vrai et il vient nous dire bonjour. Et là c’est intense, cette petite boule de poils est absolument magnifique. Elle vient et nous prends les mains, moi elle m’a mordillé un peu, elle a beaucoup joué avec nous tous. C’est comme un bébé mais plus joueur et plus poilu. Je pense que si on était resté un peu plus avec lui, on aurait pu le prendre dans nos bras !! Ce moment était époustouflant, au début je n’ai pas cru voir arriver un vrai chimpanzé en chair et en os, j’ai cru à une peluche et puis quand je l’ai vu bouger tout seul je suis sorti des mes bêtises.

 

Donc la chute c’était sympa, plutôt touristique et peu enchanteurs après celle de Mbéko. C’était très sympa d’être entre amis et de s’accorder un petit jour de repos. Au programme baignade dans une eau avec un peu de courant et traversée d’un pont de lianes. Une très jolie balade. La journée s’est excellemment bien terminée puisqu’une amie nous a invité, Cécile et moi, à manger chez elle. C’est la première fois que je vais chez l’habitant, au fin fond des quartiers. Nous sommes rapidement confrontés à la complexité des différences de culture. Les autres habitants de la concession, qui sont de la famille de ma pote nous disent bonjour mais ne nous dérangent pas du tout. On nous tire des chaises et on nous laisse tranquille. On est pourtant dans leur propriété à eux et c’est la grande sœur de mon amie qui a fait à manger mais comme on est des invités, on nous laisse tranquille. C’est assez déconcertant pour nous, mais on accepte, c’est comme ça ici. La soirée se passe très bien autour de « caramel » (boule faite de sésame et de sucre, un régal), poisson et bières. Nous avons une discussion passionnante, bref… Une soirée extrêmement agréable, merci à l’hôtesse !!

 Ps : Il y atoujours des vidéos ajoutées plus ou moins régulièrement sur dailymotion.



Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles


Sites favoris


Amis




Flux RSS.